Les U17 d’Ottignies sont champions – Lavenir

Avec deux points d’avance sur Huppaye, les moins de dix-sept ans d’Ottignies ont décroché le titre de champion, dimanche dernier, grâce à leur large succès (13-0) contre Rixensart lors de la dernière journée.

«Cette victoire est celle de tous les joueurs, mais elle est aussi le résultat du travail effectué avec engagement et qualité par nos coaches Igor Juric et Alexis Javier Aranda, souligne le président du Royal Ottignies Stimont Tanguy Collès. Plus encore, cette victoire méritée est le fruit d’un travail de formation qui a commencé très tôt, il y a dix ans, pour certains des joueurs ici. Cette progression cohérente a été possible grâce au travail de nos coordinateurs Mohamed Riani et Jamel Dennoune qui assurent la vision à la fois globale des équipes du club mais également le suivi individuel de chacun des joueurs pour leur permettre la progression la plus adaptée. Voici la preuve que la philosophie antiélitiste que nous pratiquons au sein du ROS nous permet aussi de connaître de beaux succès, et ce en incluant tous les joueurs motivés et réguliers.»

Le succès rencontrés par les U17 est aussi une belle promesse pour l’avenir des équipes premières du club. Quelques joueurs du groupe champion en U17 ont d’ailleurs évolué à plusieurs avec la P4 ottintoise cette saison.

Les U17 d’Ottignies sont champions – Lavenir.

L’équipe B relancée à Ottignies ? – L’avenir

Comme prévu, Ottignies a remporté le match du 21 février au White Star par forfait. Pour rappel, le club local avait tout fait pour retarder la rencontre en l’absence d’un arbitre officiel et les Ottintoises avaient refusé de jouer vu le gros retard pris sur l’horaire.

Avec ses trente points au classement et un dernier bilan de seize points sur dix-huit, Ottignies ne doit plus s’inquiéter pour son avenir en P1 et va pouvoir préparer sereinement la saison prochaine. «Le travail sur le long terme commence à porter ses fruits et les résultats suivent», se réjouit le président Tanguy Collès tout en confirmant que Jamel Dennoune devrait poursuivre son excellent travail à la tête de l’équipe. «Nous préconisons un maximum de stabilité pour la suite en continuant à sensibiliser au projet du club.»

Le retour d’une équipe B est également envisagé «mais il est trop tôt pour le confirmer car on se trouve dans une période de suspense. Pour l’instant, le nombre est suffisant, mais il suffit du départ de quelques joueuses pour changer la donne et c’est justement à cause de ça qu’on avait dû renoncer à l’équipe B cette année.»

viaL’équipe B relancée à Ottignies ? – L'avenir.

Ottignies B vers la série B ? – L’avenir

Les Ottintois ont craqué à 2-2 contre Stéphanois. «C’était un bon petit match, mais on pèche toujours par des erreurs de jeunesse et le moral était touché sur la fin», analyse le T1 Éric Zikonda.

En coulisses, le club prépare la saison prochaine. «Notre politique sera toujours la même à savoir intégrer des jeunes formés dans nos deux noyaux de P4, explique le président Tanguy Collès. Pour l’équipe B, Éric devrait rester car les prestations sont bonnes, on manque juste d’expérience. On continue à batailler pour la régularité au niveau des présences. À ce niveau-là, les dernières semaines ont été dures à cause des blessés et d’autres raisons. Il pourrait aussi y avoir un échange de série entre les équipes A et B.»

viaOttignies B vers la série B ? – L'avenir.

Courte défaite des Ottintoises à Wezemaal – L’avenir

Les Ottintoises se sont inclinées sur le plus petit écart en ayant encaissé sur un corner à un quart d’heure de la fin sur le terrain de Wezemaal. «Il s’agit d’une défaite, certes, mais on aura perdu ce match plus largement il y a quelque temps au vu des circonstances, indique le coach Jamel Dennoune. Avec notre numéro 10 blessée (ligaments internes) jusqu’en fin de saison, d’autres blessées et des absentes, il n’était pas facile de former une équipe avec deux nouvelles, mais on n’a pas démérité sur l’ensemble. Les filles ont donné le meilleur en faisant preuve d’un bel engagement et elles ont un peu craqué physiquement car il n’y avait pas de banc. On sera malheureusement dans les mêmes circonstances pour accueillir Roosbeek dimanche.»

viaLES ÉCHOS DE NOS ÉQUIPES FÉMININES – L'avenir.

Ottignies : « On la tient, cette victoire »

Ottignies : « On la tient, cette victoire »

Accueil Régions Brabant Wallon Sports – jeudi 16 avril 2015 06h00 – L’Avenir

Abonnez-vous à L’Avenir à partir de 1 €

En battant Chaumont, les Ottintois ont enfin décroché leur second succès de la saison depuis lequel ils couraient depuis le 28 septembre (4-2 contre Beauvechain).

«On la tient enfin, sourit l’entraîneur Éric Zikonda. La première mi-temps fut partagée avec de longs ballons, mais la seconde fut assez bonne de la part des deux équipes. Malgré les deux cartes rouges, on est arrivé à marquer le 2-0 et on a livré une fin de match solide avec des gars qui ont couru pour quatre.»Ottignies se rend à Huppaye ce week-end. «Ils vont nous attendre car le match aller avait été tendu et ils voudront démontrer qu’ils sont plus forts que nous. On ira de toute façon là-bas sans la moindre pression et on essayera de faire un bon match.»

viaOttignies : « On la tient, cette victoire » – L'avenir.

Ottignies fait un pas vers le maintien

Dimanche dernier, Journée de la femme, les Ottintoises ont réussi un joli coup en allant s’imposer 3-4 sur le terrain d’Anderlecht.

Les filles d’Ottignies ont réussi un joli coup, dimanche dernier, en allant s’imposer 3-4 sur le terrain d’Anderlecht. «Il s’agit enfin d’une belle victoire face à une équipe du haut de classement, sourit la capitaine ottintoise Stephy Robert, auteur d’un doublé. Ce n’était pourtant pas facile face à une équipe plus jeune et plus rapide mais après avoir pris un goal, on a bien réagi et on a su se montrer efficace pour inscrire quatre goals. On a essayé de conserver le ballon sur la fin et on y est parvenu, même si on a un peu souffert physiquement.»

Robert égalisa de la tête sur corner cinq minutes après l’ouverture du score par les Bruxelloises puis donna l’avance aux Gazelles à la 20e . Touzani d’une frappe du pied gauche puis Stock d’un envoi dans la lucarne firent monter le score à 1-4. Après le repos, Anderlecht se rapprocha à 3-4 mais là où Ottignies aurait pu se faire rejoindre il y a quelques semaines, l’équipe de Jamel Dennoune a tenu bon. «On prend confiance au fil des matches, poursuit Stephy Robert. Les absentes sont revenues, on est au complet, les automatismes arrivent et on forme un bloc. Et puisqu’on connaît les adversaires qu’on a déjà rencontrés au premier tour, on sait comment ça marche.»

Grâce à ce sixième succès, Ottignies compte dix unités d’avance sur le quatorzième. «On vient de réaliser une belle avancée pour le maintien car il y a trois équipes loin derrière et on compte encore deux matches de moins. Sauf gros soucis, on est bien parties.»

De quoi voir la suite avec sérénité et notamment la réception de Linter (le deuxième) ce samedi. «On avait livré une bonne prestation à l’aller (défaite 3-1, NDLR) en ayant maîtrisé une partie du match, se souvient notre interlocutrice. C’est donc jouable d’autant qu’on est en confiance. Jamel a réussi à recréer une bonne dynamique de groupe et notre football évolue.»

Ottignies fait un pas vers le maintien – Lavenir.

Une prestation intéressante

Le ROS a tenu tête à Ittre, le leader défaite 1-2. «On a manqué d’expérience face à un adversaire qui joue très bien au foot, explique Mohamed Riani, le coach. C’est dommage car il y avait moyen de faire quelque chose mais la prestation d’ensemble était intéressante et si on reste dans cette lignée contre Ohain dimanche, on peut faire quelque chose.» Demunck et Laloux sont blessés.

viaTour des équipes en P4B – Lavenir.

Eviter la facilité contre Ottignies – lavenir.net

Eviter la facilité contre Ottignies

Clabecq a dézingué Ophain, dimanche dernier 0-6 et recevra Ottignies, une autre équipe de la colonne de droite, ce dimanche. Gagner est indispensable afin de rester au contact du trio de tête. «On devra éviter de tomber dans la facilité, prévient Giovanni Runco, le T1. Mais on ne se met pas de pression par rapport au classement. On joue match par match, tout simplement.» Du côté ottintois, tout va bien avec un récent six sur six, contre Ophain puis Villers. «Mais de notre dernier match gagné 1-0, NDLR, on ne retiendra que les trois points et le fait de ne pas avoir encaissé, souligne Mohamed Riani, le coach. À Clabecq, ce ne sera pas évident, mais on ira là-bas pour jouer notre jeu en sachant qu’eux voudront prendre une revanche après leur défaite chez nous à l’aller.»

via« Tito » Runco va céder le témoin – lavenir.net.

Le moral reste bon à Ottignies – lavenir.net

Ottignies – PerwezOttignies reste sur cinq revers d’affilée avant la réception de Perwez ce dimanche. «On ne s’entraîne pas beaucoup pour l’instant car les joueurs partent et reviennent, souligne le coach Éric Zikonda. Mais le moral est bon et on continue à travailler pour accrocher notre deuxième victoire. On avait fait un bon match à l’aller contre Perwez et on avait dominé même si on avait pris une rouge après vingt minutes. Il y a moyen de faire quelque chose et j’espère que les joueurs seront motivés.»Perwez sera privé de Grognet, Perniaux et Dellache, suspendus. «Ce sera un match difficile, estime l’entraîneur Didier Liroux. Malgré son classement, Ottignies a accroché Huppaye et n’a subi qu’une courte défaite contre Wavre. Cette équipe est dure à manœuvrer chez elle mais peut être touchée au moral quand elle encaisse. Il faudra jouer là-dessous en marquant le plus tôt possible.»

viaLe moral reste bon à Ottignies – lavenir.net.

Déjà décisif pour Ottignies – lavenir.net

Les deux premières journées de l’année seront déjà décisives pour les Ottintoises dans le cadre du maintien en P1. Les Gazelles vont, en effet, rencontrer les deux derniers du classement en l’espace de deux semaines.

Elles accueilleront tout d’abord Berchem, l’avant-dernier, ce dimanche matin avant d’aller chez la lanterne rouge de Wolfsdonk le week-end suivant. Un 6 sur 6 est presque une obligation dans le chef des joueuses de Jamel Dennoune.

Du côté de Perwez, les entraînements ne reprennent que ce mercredi soir en vue du déplacement de samedi à Gooik (le cinquième) «car on a joué jusqu’au 20 décembre et on avait donc continué à s’entraîner normalement jusque-là, rappelle le coach Manu Jossart. Les filles avaient besoin de souffler après avoir beaucoup travaillé car on avait fait une grosse remise à niveau lorsque j’ai repris l’équipe. On avait perdu 0-1 à l’aller contre Gooik, mais je reste persuadé qu’il y a moyen de prendre des points contre toutes les équipes, peut-être à l’exception des trois premières.»

Après, il y aura Sterrebeek, le leader, puis deux matches important contre Veltem et Merchtem. Le groupe s’entraînera désormais deux fois par semaine.

viaDéjà décisif pour Ottignies – lavenir.net.