Ottignies B lance son compteur de victoires

Ottignies B – Saint-Gilles6-2

Buts: Marouf (1-0, 20’), Lazard (2-0, 27’), 2-1 (40’), 2-2 (67’), Chennou (3-2, 77’), Marouf (4-2, 79’), Aouttah (5-2, 81’), Hakizimana (6-2, 89’)

Le ROS fait une bonne entame et cela se traduit par l’ouverture du score de Marouf, à la 20’. Mieux, à la 27’, Lazard double la mise. Mais Saint-Gilles recolle à 2-1 à la 40’ puis 2-2 à la 67’. Toutefois, les visités ne se laissent pas abattre et finissent le match en force. Chennou fait ainsi 3-2 à la 77’ puis Marouf tue le match avec le 4-2 dès la 79’. Aouttah et Hakizimana donnent ensuite au score son allure définitive: 6-2. Le premier succès pour Ottignies!

Ottignies B lance son compteur de victoires – Toute lactu 24h/24 sur Lavenir.net.

Ottignies – Buston 8-0

Buts: Coeck (1-0, 24′), Aranda (2-0, 27′), Mortier (3-0, 29′), Coeck (4-0, 60′), Hunet (5-0, 65′), Detry (6-0, 73′), De Munck (7-0, 81′), Mortier (8-0, 85′).

Buston se présente très déforcé et sans gardien mais parvient à se créer les deux premières occasions dans le premier quart d’heure. Ottignies trouve la faille à la 24e et, à partir de là, le match sera à sens unique. C’est 3-0 au repos et les locaux dérouleront par la suite.

La Hulpe et Mont-St-André confirment – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net.

P4B : s’inspirer des clubs bruxellois…

Malgré une préparation qui arrive bien trop tôt à son goût, Éric Zikonda veut que son équipe prenne de l’expérience face aux clubs de la capitale.

Éric Zikonda (T1), vous sortez d’un peu de moins d’un mois de préparation. Les choses se mettent-elles en place?

On a fait avec les moyens à notre disposition, mais c’était difficile. On a repris le 31 juillet, ce qui est bien trop tôt pour ma part. Beaucoup de mes joueurs étaient en vacances. Du coup, difficile de mettre les choses en place avec un effectif qui n’est pas au complet.

On le sait, le ROS mise surtout sur la jeunesse.

Oui, cela fait deux ans que l’on travaille avec les jeunes du club pour les former et on s’y tient. Ce que je veux, c’est du football rapide et au sol. L’objectif est d’épauler les jeunes du mieux possible pour les faire évoluer dans notre équipe B et, à terme, les faire grimper dans l’équipe A.

Un objectif pour cette saison?

Jouer le mieux possible et bien figurer au classement, tout simplement.

Il y a beaucoup de clubs bruxellois dans la série. Cela vous inspire quoi?

Que des bonnes choses! Cette série me plaît vraiment bien et je crois que mes joueurs vont prendre beaucoup de plaisir contre les équipes bruxelloises. Honnêtement, elles pratiquent un autre football que dans le Brabant wallon. Ça joue vraiment pas mal, et je dirais même que certaines équipes ont des joueurs de niveau P2 ou P3. Mais cela ne me pose pas de problème, c’est à nous de nous adapter et de nous inspirer de ce qu’ils font pour progresser.

Le noyau

Les joueurs

Gardiens: Joël Abs, Sacha Colles, Ismael Attanjaoui.

Défenseurs: Nicolas Van Brabant, Constantino Vitale, Emmanuele Vitale, Adrian Ioan, Christophe Mayné, Manu Deneyer, Jamel Baccheti.

Médians: Babende, Federico Gobbi, Younes El Mkhtrioui, Dylan Vumi, Eliott Thiry, Diego Baffrey, Mohamed Addad, Yann Aptel, Barry Alpha, Hicham El Hiani.

Attaquants: Gaël Dieuzeide, Marius Van Cauwelaert, Chesley Coeck.

Le staff

Entraîneurs: Éric Zikonda (T1), Jean-Baptiste Lenaerts (T2).

P4B : Le Royal ottignies stimont B veut « s’inspirer des clu… – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net.

Football féminin : Ottignies – Anderlecht C (P1)

Mardi 5 avril 2016L’équipe féminine du Royal Ottignies Stimont évolue en P1 Brabant. Une série où les Ottintoises tentent de se maintenir cette saison. Avant la rencontre de samedi face à Anderlecht C, elles occupaient la 12e place du classement. Mais dans cette rencontre face aux "Mauves", 2e du classement, les Brabançonnes vont finalement s’incliner dans les arrêts de jeu. Après il faut bien l’avouer un match cinq étoiles de la part des locales. Le résumé : Mathieu Baugniet et Samuel Francis.

viaFootball féminin : Ottignies – Anderlecht C (P1).

Dames P1 : Ottignies gagne enfin !

P1Après douze défaites consécutives, les Gazelles se sont enfin imposées 1-3, samedi dernier, qui plus est sur le terrain du deuxième, Zaventem.

Menées 1-0 après cinq minutes de jeu, les Ottintoises ont égalisé via Lebrun avant de prendre l’ascendant grâce Delepine et Robert. «Ce sont trois bons points qui font plaisir car on en avait vraiment besoin, souligne le coach Jamel Dennoune. On avait boosté les troupes car on n’avait plus droit à l’erreur et il fallait tout axer sur la victoire d’autant qu’on a souvent gagné à Zaventem par le passé. Cette donnée et les quelques retours ont donné la motivation aux joueuses. Malgré des conditions difficiles avec pas mal de vent, on a livré une belle prestation qui, je l’espère, va nous servir de déclic.»

Avant-dernier, Ottignies est toujours en position de relégable et doit donc impérativement poursuivre sur cette lancée samedi face à Merchtem. «Il faut être méfiant car on peut très bien livrer un match de fou puis ne pas retrouver les mêmes qualités dans le suivant. Or, on se doit de rester dans la même dynamique», prévient Jamel Dennoune.

Ottignies gagne enfin ! – L'avenir.

Comme prévu, les Ottintois marquent le pas

Le Brésilien Geraldo Correia (en jaune) est devenu un pion important au sein de l’effectif ottintois.-EdA

L’histoire se répète chaque année en période d’examens scolaires. Déforcé, Ottignies vient de concéder une quatrième défaite de rang.

Àl’image de toute l’équipe d’Ottignies, le brésilien Geraldo Correia (26 ans) réalise une belle saison jusqu’ici. «J’ai commencé à jouer au foot au Brésil où j’ai évolué en D3 juniors, nous explique le milieu de terrain ottintois. Quand je suis venu en Belgique, j’ai d’abord habité à Bruxelles avant de déménager à Bierges pour mon travail. Un jour, je suis passé sur le boulevard qui longe le terrain d’Ottignies. J’ai passé un test et discuté avec Mohamed Riani qui est un excellent entraîneur. Je prends du plaisir dans ce club, l’ambiance est agréable et on essaye de mettre une bonne équipe en place pour la saison prochaine.»

En attendant, le joueur du ROS est satisfait de ses prestations «même si je prends un peu trop de cartes, sourit-il. Au niveau des résultats, c’est pas mal, même si c’est un peu plus difficile en ce moment à cause des examens. À l’image d’un garçon comme De Munck, on possède de très bons jeunes mais qui ne sont pas toujours disponibles.»

viaComme prévu, les Ottintois marquent le pas – L'avenir.

Le bilan de la première moitié de saison pour nos P4

P4A – 7e , 26 points

Mohamed Riani (T1): «On visait la colonne de gauche, l’objectif est atteint jusqu’ici. On a pris un bon départ avant de perdre pas mal de plumes sur la fin. Il y avait donc moyen de faire mieux. Mais on sait d’où on vient et on poursuit ce travail de reconstruction avec pas mal de jeunes. Ce manque d’expérience nous a fait perdre des matches comme il nous manque un vrai buteur. On espère débuter le second tour comme le premier, faire mieux par rapport à notre marge de progression et trouver une certaine constance.»

P4B – 14e, 14 points

Éric Zikonda (T1): Le bilan : « Après une précédente saison difficile, je suis content de la manière et de la progression. Même si on souffle trop souvent le chaud et le froid. »
Coup de cœur : « Notre match à Nivelles. On a perdu ce jour-là mais la prestation était vraiment excellente. »
Coup de gueule : « La rencontre contre Maccabi, annulée pour raisons de sécurité. »
La suite : « Faire mieux qu’au premier tour et gagner en constance en enchaînant des résultats positifs. »

Ottignies devient un sacré client

Rencontre avec… – Kevin Schneider Ottignies
Ottignies devient un sacré client

Avec une seule défaite en huit journées et après avoir accroché plusieurs favoris, Ottignies confirme son statut d’équipe difficile à manier.
Kevin Schneider, Ottignies a remporté sa première en déplacement (0-3) à Mont-St-Guibert. Quel est votre sentiment?

J’espère déjà que ce ne sera pas la dernière (rires). C’était pourtant un match difficile sur un terrain compliqué et face à un adversaire très engagé. On a mis un peu de temps à rentrer dedans mais on est toujours resté bien organisé, on est parvenu à poser notre jeu et on a su se montrer efficace sur les phases arrêtées.

Avec un seul revers au compteur, (contre Perwez) vous avez réussi votre entame de championnat?

On réalise un bon départ. Pourtant, on avait connu une période de préparation assez difficile, un peu comme c’est le cas chaque année, en raison des nombreuses absences dues aux vacances et aux secondes sessions d’examens. Mais les retours nous ont apporté de la stabilité et on forme désormais un vrai groupe.

Cela dit, il y avait moyen de faire encore mieux que vos treize points actuels?

C’est vrai qu’on aurait pu faire mieux et cela dans la plupart de nos matches. Mais notre jeunesse nous joue parfois des tours car on passe parfois un peu à côté dans des moments clés.

Qu’est-ce qui fait la force d’Ottignies?

On possède un bon noyau et surtout un groupe soudé. Tout le monde se donne à fond et apporte quelque chose à l’équipe à un moment ou un autre.

Que devez-vous améliorer pour la suite?

On doit être plus intelligents car on a parfois évolué en supériorité numérique sans parvenir à prendre le dessus sur l’adversaire. Dans ces cas-là, il faut pouvoir adapter notre jeu et ce n’est pas toujours facile d’y parvenir avec de jeunes joueurs.

Quel est l’objectif cette saison?

On espère terminer le plus haut possible et pourquoi pas dans le Top 5. Et puis, on espère que nos jeunes vont aussi monter en puissance. Là, on va rencontrer Huppaye et le but est de pouvoir enchaîner plusieurs victoires consécutives ce qui serait très bon pour la confiance.

Sur le plan personnel, comment vous sentez-vous au ROS?

Je viens de la région liégeoise où je suis passé par plusieurs clubs et cela fait quatre ans que j’évolue à Ottignies. L’ambiance y est vraiment bonne et je m’y sens très bien.

viaOttignies devient un sacré client – Lavenir.